Soutenance de thèse de Mme Paulina KOSZOWSKA-NOWAKOWSKA

Date : Mercredi 10 juillet

Le Bureau des Etudes doctorales a le plaisir de vous informer que

Madame Paulina KOSZOWSKA-NOWAKOWSKA

doctorante au laboratoire Information Milieux Médias Médiations (I3M) - EA 3820, rattachée à l’Ecole doctorale 509 "Civilisations et Sociétés euro-méditerranéennes et comparées" sous la direction de Monsieur le professeur Philippe DUMAS,

soutiendra publiquement sa thèse en vue de l’obtention du doctorat en Sciences de l’information et de la communication sur le thème suivant :

L’hypertexte et la lecture à l’écran - approches expérimentale et herméneutique

le mercredi 10 juillet 2013, à 14h00, à l’Université du Sud Toulon-Var, Salle du bâtiment EVE,

devant un jury composé de :

- M. Serge BOUCHARDON, Maître de conférences HDR à l’Université de technologie de Compiègne,

- M.Philippe DUMAS, Professeur émérite de l’Université du Sud Toulon-Var (directeur de recherche),

- M. Bernard LAMIZET, Professeur des universités à l’Institut d’études politiques de Lyon (rapporteur),

- M. Franck RENUCCI, Maître de conférences à l’Université du Sud Toulon-Var (tuteur),

- M. Imad SALEH, Professeur des université à l’Université Paris 8 (rapporteur).

Résumé

Notre recherche a pour but de mettre à l’épreuve nos manières de lire à l’écran, afin d’amorcer une nouvelle réflexion sur la lecture hypertextuelle et son traitement informatisé. Lire à l’écran d’un ordinateur, signifie de saisir un objet textuel et visuel très complexe. Nous avons choisi d’étudier la perception, la structure et la construction de la lecture hypertextuelle non-linéaire à l’aide d’un outil oculométrique, appelé Eye-Tracking. Dans cette exploration, nous passons de la perception visuelle humaine à la construction du sens. A partir de nos préoccupations de départ concernant les relations entre l’intertextualité et l’hypertexte, nous cherchons à savoir comment le lecteur d’un hypertexte construit sa lecture ; est-ce qu’il trouve de la linéarité dans cette lecture fragmentaire ?

Cette thèse se situe au croisement de plusieurs disciplines scientifiques, tels que la sémiotique et l’oculométrie, tout en restant ancrée dans les Sciences de l’Information et de la Communication, c’est pourquoi nos mesures d’Eye-Tracking nécessitent plusieurs phases de traitement des données. Ce travail porte sur le regard, mais aussi sur le comportement humain, c’est pour cela que nous tentons à décrire au même temps les processus perceptifs et cognitifs observés.

L’objectif de notre recherche est aussi de démontrer qu’un texte numérique est à l’origine du changement des rapports : auteur, texte, lecteur[1], où la notion de contexte et de l’intertextualité changent la dimension. Ce travail s’inscrit dans la continuité de travaux menés dans le domaine de l’hypertexte (Jean Clément, George Landow, Olivier Ertzscheid, Luc Dall’Armellina, Christian Vandendorpe, Jean-Pierre Balpe, Serge Bouchardon, Raja Fenniche, etc.), mais son originalité constitue la partie expérimentale réalisée avec le dispositif Eye-Tracking.

Mots clés : hypertexte, lecture hypertextuelle, intertextualité, dialogisme, eye-tracking, labyrinthe

Actualités

Contacts

Laboratoire i3M

Université Nice Sophia Antipolis
UFR LASH
98 boulevard Edouard Herriot
BP 3209
06204 Nice Cedex 3

Université de Toulon
Campus Porte d’Italie
Bâtiment BAOU - 5ème étage
70, Avenue Roger Devoucoux
83000 Toulon


Contactez nous via le formulaire