Appel à communication TICEMED 9 - Colloque international

15-16 avril 2014
Journées Neptune de l’Université de Toulon
Organisées par le laboratoire i3M, Universités de Nice Sophia Antipolis – Toulon

TiceMed est une association internationale née autour d’un colloque qui s’est tenu à Toulon en 2003 et qui revient à Toulon dans le cadre des Journées Scientifiques de l’Université de Toulon, ou « Journées Neptune » (cf. http://neptune2013.univ-tln.fr/ pour information) après avoir fait le tour de la Méditerranée. Les colloques TiceMed suivent le développement de l’utilisation des Technologies de l’Information et de la Communication dans l’éducation et témoignent des usages dans les pays du Nord et du Sud grâce à un rassemblement très large de compétences. Le thème de cette 9ème édition TiceMed 2014 est : Dispositifs, jeux, enjeux, hors jeux.

L’association internationale TiceMed (http://www.ticemed.eu) organise ce 9ème colloque international en collaboration avec le Réseau Méditerranéen des Centres d’Études et de Formation (RMCEF) basé à l’université de Toulon (France), le réseau des Applications Multimédia Ludiques et Pédagogiques (LUDOVIA) basé à l’université de Toulouse (France), le réseau de Didactique et Tice basé à l’université Antonine de Beyrouth (Liban), le Centre Interdépartemental Qua_si de l’Université de Milano Bicocca (Italie), le réseau international en Didactique des mathématiques de l’université de Catalogne à Barcelone (Espagne) et le Centre de Recherche sur les Médiations (CREM) de l’Université de Lorraine (France).

Les communications retenues seront présentées oralement selon un schéma multiple (ateliers, posters présentiels, expositions) centré sur des discussions pointues en complément des échanges généraux. Elles feront l’objet d’une publication intégrale en ligne dans des pré-actes durant le colloque. Comme pour l’édition précédente (Barcelone, 2011), un nombre limité de communications révisées et sélectionnées par un comité de lecture en double aveugle seront publiées ultérieurement dans des actes officiels dans la collection "Série actes" adossée à la revue Questions de communication.

Thème du colloque : « Dispositifs, jeux, enjeux, hors jeux »

Au moment où les Mooc (Massive open online course) ou Clom (Cours en ligne ouvert et massif) sont révélés par les médias et attirent l’attention des politiques, TiceMed, qui traite ces problématiques depuis plus de 10 ans, met le focus en 2014 sur un enchevêtrement de phénomènes liés à l’usage des technologies en ligne dans l’éducation. Il s’agit d’étudier les interactions entre le fonctionnement interne du dispositif éducatif en ligne et son environnement. La dimension ludique est largement invoquée (en interne) et mise en œuvre par les concepteurs de Clom, et est déjà bien documentée. En revanche, tout éducateur qui utilise ces technologies sait que la génération actuelle des étudiants (ou de tout utilisateur) se les approprie, les étend dans son univers relationnel personnel et les détourne à la fois. Le jeu (et le contexte d’usage) n’est plus uniquement dedans ; il est aussi dehors et à la frontière de ces dispositifs. Mais ces espaces frontières sont encore peu connus des chercheurs.

L’objectif de TiceMed 9, dans le cadre des Journées Neptune 2014 de l’Université de Toulon (15 et 16 avril 2014), est de demander aux chercheurs, principalement inscrits en Sciences de l’Information et de la communication et en Sciences de l’Éducation, de confronter leurs expériences et de problématiser la relation multiple « Dispositifs, jeux, enjeux, hors jeux ».

Les propositions des auteurs pourront s’inscrire dans 4 axes de réflexions :

Sans que la liste soit exhaustive, les axes de regroupement des communications sont les suivants : (cliquez sur les axes pour voir le détail)

Axe 1 : Dispositifs : la technologie comme fondement de nouvelles méthodes d’enseignement

Bien que le thème ne soit pas nouveau, il est toujours d’actualité tant la technologie avance à une vitesse qui n’est pas celle des pratiques éducatives. Continuant son enquête sur l’évolution des pratiques éducatives, TiceMed 9 confrontera des comptes rendus d’expériences innovantes : réseaux sociaux, Mooc, serious games, dispositifs immersifs. Les réseaux sociaux, par exemple, sont souvent critiqués pour leur tendance à être des agents de propagation de données plus ou moins factuelles, éventuellement dangereuses ou trompeuses. Pourtant la technologie, sans être complètement neutre, est aussi en mesure de favoriser la transmission des savoirs. Sous quelles conditions ? A quel coût ? Selon quelles modalités d’évaluation et de certification des données ? De même, l’engouement actuel pour les Mooc, grâce aux technologies de cloud computing, permet-il d’imaginer de nouvelles solutions de diffusion et de médiation des savoirs au delà de stratégies focalisées sur des solutions économiques ? Quelles réalités recouvrent ces technologies ? Enfin, certaines expériences s’appuient sur des technologies hybrides, voire immersives, dans des contextes éducatifs. Sont-elles susceptibles de proposer de nouvelles pistes d’innovation pédagogique ?
Au delà de ces questionnements, cet axe est aussi l’occasion pour les chercheurs de reconsidérer la notion de dispositif face à ces nouveaux usages ou pratiques éducatives, sociales et culturelles.

Axe 2 : Jeux : l’apprentissage par le ludique

Cet axe s’intéressera aux études qui tentent de comprendre les effets d’approches pédagogiques fondées sur des technologies numériques éducatives ludiques. Il s’agira pour les auteurs de faire le point sur les travaux théoriques en cours et de rendre compte d’expérimentations réalisées. Selon Brougère (2005), jouer ne veut pas forcément dire apprendre. Selon lui, il s’agit « de refuser autant l’évidence d’une association (jouer et apprendre), que celle de l’opposition (jouer ou apprendre). On ne peut évacuer la relation, et cela d’autant plus que l’apprentissage est une activité́ sociale ou plutôt, si l’on sort de l’éducation instituée et des structures sociales construites pour apprendre ou supposées telles, une dimension de toute activité́ sociale ». Comment démontrer alors l’intérêt du couplage de la technologie et du jeu pour apprendre ? Existe t-il aujourd’hui suffisamment de travaux pour aider les chercheurs à construire leurs objets de recherche sur ces questions ?

Axe 3 : Enjeux : la technologie et l’éducation en questions

Quels peuvent être les enjeux actuels du couplage des technologies numériques et de l’éducation ? Y a t-il des effets générationnels spécifiques ? Selon Cerisier (2011), les jeunes générations importent dans leur établissement scolaire des comportements, des compétences, des usages et des technologies issus de leur vie personnelle et privée. Quelles sont leurs motivations actuelles face à des modèles pédagogiques qui ne tiennent pas toujours compte de ces transformations ? En dehors d’usages spécifiques des technologies numériques, peut-on y voir plus largement un impact de ces nouvelles pratiques culturelles et sociales sur les pratiques pédagogiques ? Pour aller plus loin, par exemple face à la prise de conscience des questions écologiques ou sociales (vulnérabilité, genre, illettrisme, vieillissement de la population…), les nouvelles technologies éducatives peuvent-elles contribuer à mieux problématiser les enjeux planétaires et à pousser les acteurs de l’éducation (étudiants, enseignants) à adopter de nouvelles pratiques médiatiques sur ces sujets sensibles ? Des problématiques aussi larges peuvent s’inscrire dans cet axe.

Axe 4 : Hors-jeux : acteurs et institutions

Pour reprendre l’expression européenne, l’éducation « non formelle » voit son rôle de plus en plus reconnu comme vecteur d’apprentissage au côté de l’éducation dite « formelle », telle que nous l’a léguée Comenius au XVIIème siècle. Philippe Meirieu, dans son Dictionnaire (http://www.meirieu.com), croit que « l’éducation non formelle, telle qu’elle est définie aujourd’hui, est un outil d’éducation infiniment précieux sur au moins trois plans […] : 1) elle incite à une posture éducative spécifique, absolument nécessaire au développement de l’enfant et de l’adolescent, 2) elle permet d’incarner un autre rapport au savoir que celui qui prévaut à l’École, et 3) elle est un moyen particulièrement précieux de lutter contre les injustices sociales ». Ces arguments sont hautement débattus depuis que l’école s’est institutionnalisée et formalisée. Ils méritent d’être mis à l’épreuve, par exemple, des nouveaux dispositifs numériques ou ludo-éducatifs. Bien des avancées pédagogiques sont le fait de pionniers, souvent individuels, qui doivent passer par d’autres modes de reconnaissance que les diplômes, car les institutions peinent à les mettre en œuvre et à les traduire en pratique (par exemple : l’apprentissage nomade ou l’apprentissage inversé : Kahn, 2006). Ainsi se reposent les questions de statuts individuels et collectifs, de modernisation du cours magistral, de concurrence de l’apprentissage normé avec l’entertainment, voire de la fuite des étudiants des environnements institutionnels. En quoi relèvent-ils d’intérêts économiques et politiques ? De rapports de pouvoirs et de savoirs ? L’échange et l’acceptation de bonnes pratiques moins formelles est-elle une voie crédible d’une forme d’évolution des institutions ? Comment l’institution se situe-t-elle et agit-elle face à ces nouvelles formes d’apprentissage ?

Procédure de sélection des propositions de communication et des actes officiels :

Évaluation en double aveugle par le comité de lecture à toutes les étapes du processus.

Échéances :

- 5 décembre 2013 : Envoi d’une proposition de communication en 2500 signes à l’adresse : ticemed9@univ-tln.fr
- 13 décembre 2013 : Réponse du comité de lecture.
- 24 février 2014 : Envoi du texte complet de la communication.
- 20 mars 2014 : Notification d’acceptation du texte par le comité (avec corrections éventuelles).
- 10 avril 2014 : Envoi du texte définitif de la communication pour les pré-actes en ligne.
- 15-16 avril 2014 : Colloque TiceMed9 2014 à l’Université de Toulon (Site de Centre Ville)

Vous trouverez progressivement toutes les informations utiles sur le colloque sur le site :
http://ticemed.eu (onglet "Colloque/Ticemed 9 Toulon")

Pour toute question, vous pouvez aussi contacter :

- Philippe Bonfils : bonfils@univ-tln.fr
- Philippe Dumas : dumas@univ-tln.fr

A TELECHARGER :

Actualités

Contacts

Laboratoire i3M

Université Nice Sophia Antipolis
UFR LASH
98 boulevard Edouard Herriot
BP 3209
06204 Nice Cedex 3

Université de Toulon
Campus Porte d’Italie
Bâtiment BAOU - 5ème étage
70, Avenue Roger Devoucoux
83000 Toulon


Contactez nous via le formulaire